Bali, l’île des dieux vraiment friendly

ali est une petite île avec un paysage volcanique accidenté absolument magnifique. Plages de sable fin blanc ou volcanique noire, rizières en terrasses, cascades, temples aux traditions hindouistes toujours très vivantes… Il y a une douceur de vivre, la gentillesse unique des balinais et un raffinement qui en font un véritable paradis. Les gays viennent s’y prélasser et faire la fête quasiment toute la nuit avec les drags et gogo dancers dans le sud. Ils sont également très bien accueillis dans les petites guesthouses bordés de rizières du centre de l’île. Et puis il y a les massages tout en douceur et les inspirations tantriques, le sexe comme connexion aux dieux, qui sont au cœur de la culture locale. Un véritable paradis gay à découvrir.

 

Un grand merci à San, fondateur de la Bali Pride, pour ses précieux conseils.

 

 

 

Quand y aller ?

 

Bali a un climat tropical et de 22° à 32° degrés toute l’année. La saison sèche qui s’étale d’avril à octobre est la plus propice au voyage alors que la mousson qui est intense en janvier/février ne permet pas trop d’en profiter. On se retrouve ainsi avec une haute saison de juin à septembre et un pic de fréquentation en août. Les intersaisons de mars à juin ou d’octobre à décembre sont un bon compromis entre les pluies tropicales et une fréquentation moindre. Une gay pride a eut lieu en février 2014 rassemblant une vingtaine de personnes sur la plage. Feel The Love l’a remplacé en février 2015 à Petitenget sur la plage Batu Belig. La date d’une prochaine gay pride n’est pas encore confirmée.

 

Le nouvel an balinais ou fête du Nyepi est une journée de silence sans aucune activité même pour les touristes. En fait, les mauvais esprit ne voyant personne sont censés quitter l’île et le soir des procession de monstre en papier (les ogoh-ogog) défilent dans les rues. En 2015, ce sera le 21 mars et Bali célèbrera l’année 1937 du calendrier saka. Le reste de l’année, il y a sinon des fêtes religieuses tous les jours et vous êtes assurés de voir des processions si vous bougez un peu dans l’île.

Ce qu'il faut voir

 

Vous arriverez à l’aéroport international dans la partie sud de l’île. Il est à proximité des plages paradisiaques de sable doré très fin, des cocotiers sous lesquels des petits stands de boissons et de grignotages sont installés. Enfilade de parasols, chaises longues et belles vagues. Voilà l’atout principal de la partie sud de l’île : Kuta, Legian, Seminyak, Sanur. Plus au sud, c’est la presqu’île de Bukit réputé pour ses spots de surf et l’ambiance grand luxe à Nusa Dua.

 

Au centre de l’île, Ubud est un véritable paradis au milieu des rizières cultivés en terrasses. C’est également la capitale culturelle où les traditions de peintures, sculptures, spectacles vivants ont été le plus développées. Au cœur de la ville, la forêt des singes est constituée de vieux banyans avec des lianes d’où les macaques repèrent les touristes avec bananes. C’est également d’Ubud que l’on rayonnera vers de nombreux temples comme celui de Peliatan ou Klungkung. Les balinais sont très religieux et leurs offrandes sont quotidiennes dans les temples qui sont des lieux très vivants.

 

L’ouest est moins touristique mais recèle le fameux temple Pura Tanah Lot, qui en bordure de mer est l’un des plus beaux de l’île, notamment au coucher de soleil. Le nord est calme, très authentique et très montagneux notamment autour du mont Batur dont le cratère culmine à 1777 mètres. Lovina est un havre de quiétude au bord de l’eau. A l’est, c’est le mont Agung, volcan le plus sacré de l’île et ses 3142 mètres qui culminent la région. Pas mal de lieux de plongée vers Amed avec des plages volcaniques noires et de magnifiques jardins aquatiques dans les Water Palace.

 

 

Ce qu'il faut faire

La gastronomie

 

La cuisine indonésienne est à l’honneur avec beaucoup d’influence chinoise, indienne ou malaisienne mais il existe aussi une cuisine balinaise spécifique. Elle est savoureuse et si épicée que les restaurants proposent une version adoucit pour s’adapter aux touristes. On mangera des soupes de poulet, du nasi campur (du riz blanc avec légume sautés, poisson ou viande, tofu et sauce pimentée), du nasi goreng (du riz fris avec des petits morceaux de viandes sautés, légumes, sauce soja et œuf au plat), des babi guling (cochon de lait grillé) ou bebek tutu (canard fumé). Les buffets permettent de goûter à toutes ses saveurs très locales, mais il y a aussi de la cuisine internationale dans de nombreux restaurants et plein de petits stands pour manger sur le pouce. Côté boisson, la bière Bintang est la bière indonésienne la plus répandue et un vin balinais, le rosé Hatten, s’est bien développé et se laisse boire. Les jus de fruits tropicaux y sont par contre excellents et très peu cher.

Côté ultra friendly, citons le Café des Artistes (Jalan Bisma 9 X) à Ubud avec une cuisine excellente à déguster en terrasse dans une ambiance lodge. Dans le sud à Seminyak, 66 Corner est une restaurant gay friendly à proximité de la plage gay. Le bar/restaurant Bali Beach Shack (Jln Sahadewa 7), tenu par un gay australien, a un spectacle de drag à 21h30 et 22h30. Café Local (Jln Benesari à côté du Suka Beach Inn) appartient à un couple gay belgo-balinais, Gert et Pande. Un mélange de cuisine asiatique et européenne. Et puis, il y a l’immense terrasse sous les arbres en bord de plage du Gado Gado Restaurant and Café (99 Jln Champlung Tanduk) dont la cuisine est très réputée. La Lucciola (Jln Kayu Aya Beach, Oberoi) tenu par un couple gay australien en bord de plage également est bondé au déjeuner. Enfin, le restaurant jardin Waroeng Bonita (Jln Petitenget 2000X) est tenu par des gays et vous offrira une ambiance romantique en plein air et un délicieux buffet indonésien.

 

 

 

La vie nocturne

 

Dans le sud de l’île, la scène gay se concentre dans la zone de Seminyak et notamment sur Jalan Champlung Tanduk (Dhyana Pura) surnommée Gay Street. C’est très animé de 22h à 3h du matin et complétement bondé les fins de semaine. Vous y trouverez des bars avec spectacles de drags très glamour et souvent très drôles, des gogodancers ultra sexy, des locaux ravis de bavarder avec les touristes et des moneyboys faisant leur boulot.

 

Bali Joe est l’un des bars gay les plus réputés avec toute une faune très sexy, des drags et danseurs qui font le show non stop. C’est ouvert dès 15h. Bottoms Up est un peu moins fréquenté mais les shows y sont tout aussi glamour. Au Face Bar les drags et gogo s’animent à 23h puis il vous faudra monter à l’étage vers 1h du matin pour votre les shows live sous la douche. Beaucoup de jeunes étudiants. La terrasse du Mixwell Bar (ouverture à 21h) est également très fréquenté avec des shows tous les soirs. Vraiment friendly. A voir aussi les danses traditionnelles balinaises Baliwood Extravaganza tous les vendredi soir au Waroeng Bonita (Jln Petitenget 2000X).

A Ubud, pas spécifiquement gay et un peu trop touristique, le groupe d’hommes faisant les danses Kekak dégage une énergie male particulièrement envoûtante. Voyez la vidéo, cela vous convaincra de leur rendre visite. Les autres danses comme le Legong qui est proche de la danse classique indienne ou le Barong avec son chien-lion géant est plus folklorique.

 

 

Le sexe

Où se loger

 

Vous n’aurez aucun mal à trouver de superbes endroits à un bon rapport qualité/prix. Quelques établissements sont gays uniquement et naturiste, d’autres qui sont tenus par des gays sont ultra gay friendly, mais la tolérance balinaise fait que quel que soit votre choix d’établissement, vous y serez très bien reçu.

Comment s’organiser

 

Si vous pouvez facilement gérer vos réservations d’hôtel, une fois arrivé sur l’île, il est préférable de laisser une agence ou un chauffeur s’occuper des transports et excursions. Bali Discovery à Denpasar est l’une des références gay friendly de l’île avec des tours en dehors des sentiers battus. Il y a également Bali Friendly, Bali Traditional Tours, Bali Driver, Gede Transport & Tours ou Hanafi Bali. A Ubud, Balispirit (44 Jln Hanoman) est spécialisé dans les séjours spirituels et les stages de yoga. A Kerobokan, Unseen Bali (Jln Umaalas 2) est le représentant de 4 hôtels exclusivement gay et naturiste où ils proposent des tours de l’île avec massages balinais mais aussi plongée et visites. Enfin, si vous voulez organiser votre mariage gay sur une plage, un hollandais a crée Bali Dream Gay Weddings, pour vous organiser une journée inoubliable.

Recommandez cette page sur :