Sexe gay à Bali

Dans la tradition hindouiste et animiste, les balinais avaient l’habitude de prendre leurs bains ensemble ou d’être nu ou peu vêtu dans les bains publics, les rivières et les sources sacrées. Une forme de bisexualité était assez naturelle et présente dans la société. Cela est toujours présent et nous ne pourrons qu’être séduit par le naturel et la beauté de ces dévotions des balinais vêtus de simples sarongs. Avec les lois anti-pornographiques appliquées depuis 2008 en Indonésie, et donc à Bali également, la perception de la nudité à changé. Etre nu sur la plage est devenu un combat pas facile voire risqué. Bali reste toutefois un havre de tolérance pour les homosexuels par rapport au reste de l’Indonésie, même si cette dernière est plus tolérante que d’autres pays musulmans sur le sujet. Aucune législation n’y interdit l’homosexualité et la majorité sexuelle fixée à 18 ans.

 

Si l’homosexualité est donc tolérée et fait partie d’une certaine tradition de tolérance balinaise (la philosophie Tri Hita Karana), le couple homosexuel a du mal à être acceptée dans les familles. En effet, dans la tradition hindouiste, le mariage des enfants fait partie de la responsabilité des parents. Beaucoup choisissent donc de vivre leur homosexualité cachée ou de la vivre ailleurs. Plus que le « coming out », le « coming home » ou retour à la maison est le message fort qu’essai de véhiculer la Bali Pride.

 

S’il y a les pressions familiales pour un local (mais n’y en a t’il pas dans tous les pays du monde), le touriste gay y sera le bienvenue et toutes les possibilités de rencontres qui vont avec. Cela se concentre dans la partie sud de l’île avec les plages gay et les bars de Gay Street. Le balinais n’est généralement pas un fêtard invétéré trainant toutes les nuits dans les bars et vous risquez d’être déçu si vous cherchez un petit copain pour la semaine. Cela prend beaucoup plus de temps.

 

Ils sont par contre extrêmement sensuels et pas du tout timide dans le contact physique. D’ailleurs si la tradition hindouiste conduit à une beaucoup de douceur, côté sexe, pour certains, c’est la tradition et culture tantrique qui sont à l’honneur. Dans le Kama Sutra, le sexe prend une dimension importante, il ne s’agit pas d’en faire pour le plaisir, mais pour se connecter aux dieux et à l’univers. Vous allez vraiment monter au 7ème ciel !

 

 

Pour du sexe gay à Bali, plusieurs options sont possibles...

 

Les réseaux sociaux

Munis de votre Grinder ou connecté à GayRomeo vous n’aurez aucun mal à faire des rencontres. Il y a beaucoup de moneyboy de l’île ou venu du reste de l’Indonésie pour faire un peu d’argent. Ils n’annoncent pas forcément de suite la couleur mais ils sont facilement reconnaissables dans leur démarche car ils donnent rapidement un téléphone ou un whatsapp. Que vous receviez ou si vous allez à son domicile, comme toujours, il faut être prudent avec ses affaires pour éviter les arnaqueurs. Pour les autres, c’est à vous de jouer.

 

Les plages gays

Détaillées dans la partie « à voir / à faire », elles sont bien sûr un lieu de drague et s’animent à la nuit tombée de façon un peu plus chaude. Il y a donc la plage Batu Belig au bout de la Jalan Batug Belig avec quelques drapeaux gays, la plage Putra sur Jalan Double 6 à Legian et la plage de Seminyak au bout de Gay Street . Pas mal de garçons en recherche de rencontres, mais c’est principalement sur celle de Seminyak que drague les ladyboys.

 

Les massages

Si la majorité des massages se font sans happy end, certains salons annoncent clairement la couleur avec des massages sensuels ou tantriques. Il y a notamment le Banana Spa Bali (20 Jln Drupadi) non loin de Gay Street, le Coco Grande Spa (Jln Plawa 37) ou Minahasa Health and Beauty Spa (Jln Gunung Tangkuban Perahu 156A) près Depo Bangunan. Les masseurs sont souvent musclés, sexy et d’une douceur extrême… Enfin, dans les établissements pour hommes uniquement, les masseurs repèrent vite ceux qui tiennent au côté sensuel et gère votre érection consciencieusement pour booster le pourboire qu’ils recevront à la fin du massage. Cela peut facilement aller jusqu’au prix payé pour le massage.

 

Les bars de Gay Street

La drague y est omni présente et il sera difficile de ne pas y être sollicité. Comme partout dans le monde, plus vous êtes sexy, plus vous attirerez du monde… et sinon, les money boy parviendront toujours à vous consoler et savent le faire avec douceur.

 

 

Enfin, rappelons que le SIDA est encore très présent à Bali même si les efforts de préventions donnent des résultats positifs. Gaya Dewata lutte pour la communauté LGBT et des programmes pour la prévention du HIV. Le meilleur moyen de s’en protéger et l’utilisation du préservatif.

Recommandez cette page sur :