Fabio, l’expérience unique du massage Tantra Tao.

Fabio est depuis douze ans à la tête du site Hot Massage Gay, une appellation volontairement accrocheuse pour se faire repérer sur internet, mais c’est une activité très sérieuse qui se fonde sur la philosophie du Tantra Tao. A travers l’énergie sexuelle, qui est la première forme d’énergie, il s’agit d’alimenter toutes les autres énergies et avoir un véritable développement personnel. En quête de l’orgasme sublime, certains n’y rechercheront qu’un surplus de plaisirs, d’autres y viendront pour résoudre quelques blocages.

Fabio propose des séances individuelles et des stages collectifs. Cette rencontre est l’occasion de mieux comprendre sa démarche, sa méthode de travail et pourquoi pas franchir le pas… après tout, nous sommes tous en quête de moments de Bonheur.

 

Vous pouvez aussi retrouver l'interview de Fabio dans son intégralité en vidéo.

Fabio. Hot Massage Gay est en effet volontairement très accrocheur car cela donne tout de suite le cadre. Hot, c’est pour dire de façon directe, qu’il s’agit d’un massage mais aussi de sexualité. C’est à destination d’un public masculin, d’où l’appellation gay. Vu que je le suis moi même, cela facilite les choses en levant l’ambiguïté. Et puis, « massage  gay » étant très recherché sur internet, c’est par cette porte d’entrée que j’invite le plus grand nombre à me voir. Mais ce qui gouverne mon massage, c’est la dimension  du tantra tao qui est le culte de la sexualité au rang divin.

 

Stéphan. Justement, cette philosophie du tantra tao fait ta différence par rapport aux autres masseurs. De quoi s’agit-il vraiment ?

 

F. La philosophie, c’est le Tao, la pratique c’est le Tantra. C’est l’une des philosophies les plus anciennes au monde avec 14 000 ans d’âge et elle a donné toute la culture d’extrême orient, le ying et le yang mais surtout la philosophie des énergies. Tout être est constitué d’énergies qui sont là sous plusieurs formes. La première étant l’énergie sexuelle, le Tantra Tao consiste à la développer par la pratique du toucher, pour décupler toutes les autres énergies qui sont derrières et aboutir à une énergie spirituelle. Il s’agit d’élever la sexualité à un rang divin. C’est le but de mes massages et c’est absolument sérieux, même si l’une des règles fondamentales du Tao, c’est de ne pas se prendre au sérieux. Il faut savoir qu’en Chine où cette philosophie a été beaucoup développée, la médecine traditionnelle se base à 90% sur des actes sexuels. En Inde, le tantrisme ou tantra est une véritable institution et c’est le volet sexuel du Tao.

S. Tu fais également beaucoup référence au développement personnel et à la notion d’orgasme sublime.

 

F. Lorsque je parle d’élever la sexualité à un rang divin, c’est arriver à ce que la sexualité ne soit plus seulement de la sexualité, mais aussi quelque chose qui permette de grandir et développer sa spiritualité. C’est très profond et il s’agit d’une véritable démarche de développement personnel. Et puis l’orgasme sublime, c’est à l’orgasme tel qu’on le connaît habituellement ce qu’une symphonie est au karaoké. Cela va être un moment de connexion avec soi même, l’autre bien sûr, mais aussi le Tout. C’est un moment où l’on a tellement grandi que c’est une forme d’explosion, une petite mort. Chacun a son orgasme sublime, il n’y a pas de niveau, mais les séances ont pour but de guider les gens sur cette voie. Connaître ce moment de béatitude par le biais de la sexualité est le but ultime du Tantra Tao.

 

 

S. Il nous faut donc un guide et cela ne s’improvise pas. Quel est ton parcours ?

 

F. Il y a des techniques que j’ai pu apprendre auprès de Maîtres, mais il n’y a pas que cela. C’est avant tout un art qui fait appel à la philosophie et la psychologie. C’est exactement comme la musique, si tu veux être un bon musicien, tu as intérêt de posséder quelques techniques musicales pour réaliser ta création, mais le fondement est ton âme de musicien. C’est donc un véritable parcours de vie qui m’a préparé avec un véritable bonheur à guider et accompagner l’autre. Il faut aussi savoir se mettre à la place de l’autre et avoir une empathie naturelle très développée. Ma vie a fait que j’ai choisi de rassembler toutes mes connaissances en relation humaine, pour mettre cela au service de l’élévation de la sexualité.

 

 

S. Les massages sont ouvertement sexuels, donc certains doivent être un peu freinés car ils sont pudiques ou en couple. Qui vient finalement pour ce type de massage ?

 

F. Il n’y a pas de profil type et l’on vient me voir de 18 ans à 78 ans, célibataire ou en couple. A chacun son histoire, sa motivation, son envie. Pour certains, l’idée est de découvrir quelque chose de nouveau. Vu que l’on entend de plus en plus parler de tantrisme, ils sont nombreux à venir pour enrichir leur expérience. Cela peut être aussi un besoin de se reconnecter à des émotions profondes. Parfois, le quotidien ou la vie de couple ne permettent pas d’aborder certains sujets. Ici, c’est un espace de lâcher-prise  où c’est possible. Et puis, il y a ceux qui veulent surmonter un problème d’ordre sexuel comme l‘éjaculation précoce, par exemple, qui est très courante. C’est vraiment une démarche de développement personnel pour mieux se découvrir et progresser, et ça, c’est vrai à tout âge.

 

 

S. Tu es le guide et la personne expérimentée. Est-ce un rapport complétement passif, au sens où l’on va être là pour recevoir une expérience ou est-ce qu’il y aura un échange. Comment est-ce que cela se passe ?

 

F. Il y a un mot que j’utilise beaucoup sur mon site, c’est la notion de création de fusion. L’énergie et la spiritualité viennent de la fusion ou de la connexion. Il ne s’agit donc pas seulement d’un massage sexuel reçu de façon passive mais d’une expérience de fusion. Comme chacun à ses envies, blocages, sa propre personnalité, les choses vont se passer différemment de l’un à l’autre, de façon très passive ou avec des échanges. Je suis un guide et j’emmène sur le chemin, mais ce qu’il se crée ensuite sur ce chemin appartient à chacun.

S. Dans la plupart des massages, la règle est généralement de ne pas toucher le masseur. Afin de rester respectueux, il doit y avoir une certaine retenue de la part du massé. Et chez toi ?

 

F. Rien ne peut se faire sans le respect car lorsqu’on n’a pas le respect de l’autre, on n’a pas le respect de soi même.  Cependant, toucher le masseur n’est pas forcément un manque de respect, au contraire ! Chez moi il peut y avoir des échanges, c’est respectueux car c’est le cadre qui est proposé. Pour certains leur chemin sera de ressentir le massage de façon complétement passive en étant exclusivement à l’écoute des sensations. Pour d’autres, cela va être au contraire le besoin de partager, de toucher également, de masser. Le but c’est la liberté de chacun, donc cette liberté, il faut l’assumer ici en premier lieu.

 

 

S. Il y a les sessions individuelles mais aussi des stages que tu organises pour découvrir le tantra tao. Est-ce que cela peut changer notre sexualité ?

 

F. Elle n’a pas systématiquement besoin de changer mais elle peut être assurément embellie. Le but est de magnifier tout cela et passer de la sexualité à la beauté de la sexualité, à la notion d’être heureux et toucher le bonheur. Alors que dans une séance individuelle, je vais être le guide de la personne, dans un stage j’apprends aux participants  à créer une connexion entre eux. Il y a bien sûr des techniques de massage, du travail sur les moyens de développer l’énergie sexuelle, développer ses point d’érotisation extrême, atteindre l’orgasme sublime, mais au delà de ça, ce que j’enseigne, c’est le sens de la fusion et de la connexion profonde.

 

 

S. Il y a tout de même deux freins importants à la participation à un tel stage. Se mettre nu avec ses éventuels complexes et toucher des personnes que l’on ne connaît pas.

 

F. C’est vrai qu’il y a peu d’endroit où l’on va se dénuder avec d’autres personnes et encore moins développer sa sexualité avec des personnes que l’on n’aura pas choisies. C’est la grande inquiétude de la majorité des participants et j’échange souvent avec eux avant le stage sur ce sujet. Ces inquiétudes sont normales et j’ai les outils, le cadre et l’accompagnement pour faire en sorte que tout cela vole en éclat dès le départ. L’énergie s’abime dans le sérieux alors qu’elle s’ouvre dans la joie et le plaisir, donc autant y aller, en profiter. Il y a le temps du repas pour apprendre à se connaître puis cela passe beaucoup par le jeu. Par exemple, on commence dans la piscine car c’est un moyen de changer de repère corporel et de repère à l’autre. On va s’y laisser toucher et porter par des personnes que l’on ne voit pas. Cela casse les barrières de qui est en face de soi.

 

 

S. Quels sont les retours sur ces stages ? Est-ce que les participants renouvellent l’expérience ?

 

F. Dans les restitutions de stage, je vois des personnes qui disaient justement être inquiètes au départ, vivre le stage sur un petit nuage et repartir avec des étoiles pleins des yeux. Ils ont réalisé et vécu très rapidement le fait que ces barrières n’en étaient pas. Certes, parce que je les ai guidées vers cela, mais le but du stage est qu’ils soient ensuite capable d’enlever eux mêmes les barrières. Ce sont de vraies expériences de bonheur, qui vont jouer sur le développement personnel, les rapports sexuels, le rapport à l’autre et la confiance en soi. Par le biais du développement de l’énergie sexuelle, on touche tous les fondamentaux de l’être humain. Certaines reviennent régulièrement et j’en organise aujourd’hui tous les deux mois qui sont souvent complets longtemps à l’avance. Il suffit juste de franchir le pas et découvrir cette incroyable pratique du Tantra Tao.

S. Merci Fabio de cette découverte. Il y a encore beaucoup plus d’informations sur ton site internet hotmassagegay.com concernant le déroulement et les conditions. Il y a même un blog avec de nombreux sujets abordés. Nous voici donc en route pour l’orgasme sublime.

 

Vous pouvez aussi retrouver l'interview de Fabio dans son intégralité en vidéo.

Recommandez cette page sur :