Thierry, modèle d'un super-héros...

Son personnage est celui de Dantrolène, un observateur effacé, d'une apparente passivité qui masque un réel intérêt pour l'armée des singes et serait à la base de tout dans l'Hyperlax-legend de Davy.

 

L'aventure a commencé il y a près d'un an pour Thierry, alias Zebrenig sur Instagram. Bavardage sur sa rencontre avec le créateur et dessinateur de l'aventure, sa façon de travailler avec lui, son rapport au personnage qu'il incarne... Etre modèle d'un super-héros, c'est une super expérience ! Bavardons donc un peu :-)

Vous êtes l’un des personnages de l’Hyperlax-legend. Comment l’expérience a commencé pour vous ?

Tout a commencé lorsque qu'un concours a été lancé pour la pochette de Monkey Me de Mylène Farmer. C'est à l'occasion de ce concours que je suis tombé par hasard sur la proposition d'Olivier. Une femme Yeti magnifique, féminine, animale, étrange et inquiétante. Une pochette qui aurait eu beaucoup plus d'intérêt que celle qui fut choisie. 

 

C'est par ce dessin que j'ai découvert le compte Instagram de Davy. J'ai tout de suite beaucoup aimé son coup de crayon. Beaucoup de ses dessins avaient un rapport à la mode, une certaine esthétique et je voyais dans les dessins une influence de Thierry Mugler

 

Je crois lui avoir envoyé un commentaire ou un message privé évoquant cette "influence", il m'a alors indiqué avoir travaillé chez Mugler quelques années auparavant. Les choses en sont restées là, je suivais son compte déposant des "like" sur les dessins qui me plaisaient. J'aimais beaucoup retrouver des Igers que je suivais par ailleurs transformés en personnage de comics tel Tom de Montmartre ou Christian Bendek. Aussi qu'elle ne fut pas ma surprise de tomber un jour sur moi devenu un personnage de Davy.

 

Je ne crois pas qu'il s'agissait encore d'Hyperlax-Legend mais il avait repris un de mes selfies, au réveil, à moitié endormi, baillant … Je devenais sous son crayon une sorte de vampire toutes canines dehors … étonnant et très flatteur.

 

Je ne sais déjà plus comment le reste est arrivé. Il a repris et retravaillé d'autres selfies, m'a envoyé quelques perches me parlant de son projet, me disant qu'il cherchait des Igers semblant avoir une certaine "personnalité" pour en faire de personnages d'un projet. Je fus à nouveau flatté et ayant toujours été attiré par tout ce qui est démarche artistique, je lui ai dit ok !

 

Il y a la ressemblance physique, mais est-ce que votre personnage a aussi certains traits de votre personnalité ?

La ressemblance physique est troublante mais pour la personnalité c'est plus complexe.

 

Mon personnage, Dantrolène, n'est pas Thierry même si lorsque Davy m'en a tracé les grandes lignes, j'ai été étonné de retrouver des choses qui me parlaient foncièrement sans que Davy puisse en avoir connaissance. Les seuls éléments qu'il connaissait de moi étant ceux que peuvent révéler les photos diffusées sur mon compte Instagram. Cela m'a tellement troublé que je l'ai évoqué avec mon ami et ma meilleure amie qui y ont aussi vu des similitudes. 

 

Pour la suite, c'est l'aventure qui confirmera ou infirmera les choses selon ce que son créateur fera de Dantrolène.

 

Pourquoi est-ce que Davy vous a sélectionné selon vous ?

Je ne sais. Il semble qu'il avait cette idée de trouver des Igers avec une certaine personnalité. Je ne sais si j'ai effectivement une personnalité particulière mais il semble que quelque chose transparait dans ce que je montre sur mon compte Instagram et ce quelque chose lui a parlé.

 

J'ai cru comprendre qu'il avait déjà pas mal de personnages, l'histoire se mettait en place mais il cherchait toujours quelqu'un pour Dantrolène qui semble avoir une place particulière dans l'Hyperlax-legend. Je crois que c'est une de mes photos lui a fait dire qu'il l'avait trouvé son Dantrolène

 

Qu’elle a été la façon de travailler avec lui ?

Au démarrage, Davy piochait des photos sur mon compte Instagram puis très vite il m'a parlé de droit à l'image et m'a envoyé une contrat de cession de droit à l'image. C'est là que j'ai réalisé que le projet d'Olivier n'était pas juste un loisir artistique mais vraiment un projet artistique qui pourrait déboucher sur autre chose que quelques images diffusées sur Instagram. Cela a donné une dimension plus réelle et sérieuse au projet et j'ai du coup fait quelques séries de photos spécifiques juste pour Davy avec pour objectif d'être utilisées dans Hyperlax-legend. 

 

Il me donne des indications sur ce dont il a besoin, plan large, en pied, torsion, contre-plongée, etc … Cela est assez épique car je fais toutes mes photos seul avec un modeste ipod touch. En plus de ces séries, 2 ou 3 d'une quinzaine de photos à présent, Davy repère aussi des photos sur mon compte Instagram. Il me laisse un com' sur celles qui l'intéresse et je les lui envoie par mail.

Voyez vous une dimension gay dans l’aventure Hyperlax-legend ?

J'allais répondre non, pourquoi toujours définir une oeuvre, un projet. La démarche est avant tout artistique. En y réfléchissant, c'est vrai que l'aspect homo-érotique est important dans les dessins mais je le perçois peut-être parce que je suis moi-même gay. Un autre oeil aurait peut-être un autre regard. Tous les comics ont une dimension homo-érotique mais je pense qu'ils sont majoritairement lus par des hétéro qui n'y voit que des histoires de super héros … 

 

Sur la dimension gay, il y a aussi cette histoire autour du poil qui est centrale dans Hyperlax-legend même si je ne connais rien de l'histoire car je la découvre comme chacun sur le site. Dieu sait si le poil qu'il soit visible, assumé, exhibé ou caché, rasé, épilé a une grande place chez les gays !

 

De là à ce qu'Hyperlax-legend soit gay, je reviens à mon idée de départ, c'est avant tout une oeuvre artistique et chacun y mettra la dimension et le sens qui lui parlera ...

 

Vous ne connaissez pas la suite de l’histoire, est-ce qu’il y a un véto sur ce qu’il va se passer pour votre personnage ?

Non. Dantrolène n'est pas moi, ce n'est que mon image partielle et retravaillée et, sans le connaître, j'ai confiance en Davy. Si l'aventure lui fait faire, vivre, dire des choses qui me déplaisent, c'est de Dantrolène qu'il s'agira pas de moi. Ceci dit, il ne faut pas dire fontaine …

 

En dehors de l’aventure Hyperlax-legend quelle est la vision de votre corps et qu’êtes vous prêt à dévoiler ?

Je n'ai pas une bonne image de mon corps même si les années passant j'assume mieux les choses et le corps que j'ai. J'ai un grand complexe lié à un pectus excavatum qui m'a toujours poussé à ne pas dévoiler mon torse. Mon coming out assez récent a changé les choses, comme si le fait de dire qui j'étais me permettait aussi de montrer ce torse particulier. 

 

Certaines photos de moi que je diffuse sur Instagram et les "like" qu'elles peuvent déclencher ont aussi joué un rôle là-dedans. Enfin être choisi par Davy à côté de "bombe" comme Christian Bendek ne peut que me rassurer … c'est ce que j'aime à croire et c'est tout de même très flatteur.

 

Sinon, je n'ai rien de plus à dévoiler, les photos que je fais pour le projet sont généralement des nus, Davy les travaille et les utilises comme il veut. Une fois transformées en dessin ces photos ne sont plus moi. Il en serait autrement si les photos étaient utilisées telles quelles.

 

Avez vous une création que vous pourriez partager avec nous ?

Plus qu'une activité ou une création c'est plutôt une coïncidence artistique que j'aimerais partager. L'art dans toutes ses formes m'a toujours attiré et il s'avère que je me retrouve actuellement et par hasard impliqué dans deux projets artistiques. Tout d'abord l'Hyperlax Legend puis Le Poulpe de Tita Guéry.

 

J'ai rencontré Tita en mai dernier lors de la journée contre l'homophobie. Elle recherchait des personnes à interviewer sur le thème de la sexualité, ce qu'on nous en avait transmis, tu, dit, caché, comment nous la définissions, les mots, les expressions, les souvenirs, les secrets… Son idée était d'illustrer avec une bande son une gravure de poulpe qu'elle réalisait. 

 

Quelque temps après ce premier contact, je me suis donc retrouvé interviewé, à livrer mes mots sur la sexualité, ma sexualité, ma pseudo hétérosexualité, mon homosexualité latente, mon coming out, mon cheminement …

 

Pour en revenir à la question sur la dimension gay d'Hyperlax-legend, je me rends compte que si la clé d'entrée que j'utilise est celle de l'art pour parler de ces deux projets dans lequel je suis impliqué, j'y mets finalement à chaque fois une importante part d'homosexualité pour les évoquer … Deux projets qui permettent, d'une certaine manière de me dévoiler, après m'être longtemps caché …

 

En guise de conclusion, quel est votre personnage préféré dans l’Hyperlax-legend et pour quelle raison…

Egoïstement je dirais Dantrolène parce qu'il me parle, me révèle, me réveille...

 

 

 

Retrouvez Dandrolène dans l'Hyperlax-legend en ligne. Accès gratuit à toute l'aventure >>

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à cliquer sur "J'aime" et la faire connaître à vos amis.

Recommandez cette page sur :