Sex-club gay à Paris

De nombreux sex-clubs vous permettront de satisfaire vos envies de sexe avec les locaux ou les touristes de passage. La tendance est au naturisme et aux pratiques les plus hards.

 

 

Le plus connu est souvent le Dépôt (10 rue aux Ours, métro Etienne Marcel) entre le Marais et les Halles. Espace clubbing l’Addikt entièrement refait au rez-de-chaussée et gigantesque labyrinthe avec de nombreuses cabines au sous-sol. C’est assez sombre et pas toujours très propre, mais l’endroit a ses adeptes et ouvre tous les jours dès 14h.

 

L’Impact Bar (18 rue Grenetta, métro Etienne Marcel) fait également partie des incontournables du Q parisien et a été le premier à opter pour le concept de bar naturiste. Ce n’est pas immense mais toujours très fréquenté par des mecs de tous âges et plutôt sexy. Bar au rez-de-chaussée et un sous-sol avec des espaces bien éclairés très exib et des zones plus sombres. Pas de porte pour s’enfermer, le principe est d’être à poil et ne pas être coincé. Les plus de 22 cm entrent gratuitement le mardi soir… un surplus de cm apprécié !

Très bien équipé, le Bunker (150 rue Saint-Maur, métro Goncourt) a de nombreux glory-hole, prisons, fuck bar… L’Entre deux Eaux (45 rue de la Folie Méricourt, métro Oberkampf) tenu par Patrice est 100% naturiste ; Krash (12 rue Simon Le Franc dans le Marais) est un nouveau sex-club avec des samedi après midi naturiste et des Orgiak party ; La Mine (20 rue au Plâtre dans le Marais) rassemble les garçons cuir et fétichistes avec des apéros et des expos. Il y a aussi le très convivial Mec Zone (27 rue Turgot, métro Anvers) au pied de la butte Montmartre qui existe depuis 1991 ; tout aussi ancien et plutôt ciblé bear, le One Way (28 rue Charlot, métro République) est tenu par Fabrice et Jeff ; le Micman (24 rue Geoffroy l’Angevin, métro Rambuteau) est un petit bar qui attire une clientèle mature.

Pour des pratiques plus hard, il faudra rejoindre le Secteur X (49 rue des Blancs Manteaux, métro Hôtel de Ville) pour ses leather & slaves afternoon du samedi ou snike and piss du dimanche ; le Full Metal (40 rue des Blancs Manteaux, métro Rambuteau) est très animé tard dans la nuit ; le Mensch (34 rue Charlot, métro Saint-Sébastien Froissart), anciennement le Glove est le petit dernier qui monte avec ses soirées dog-training, bondage et dressages sévères du lundi, fist, double fist, dildos & toys du mardi, golden shower & punishement du mercredi…

 

 

Donc là, quel est le plan Q qui vous tente ? Paris offre vraiment un large choix.

Recommandez cette page sur :